Accueil du site > Lyon, un peu d’histoire

PROCHAINES SORTIES

visite où ? quand ?

- 

Destruction et reconstruction en Presqu’île,... Centre ville. 18 mai 2015
Béton, crayon, dragon, mouton,... Part-Dieu. 21 mai et 17 juin 2015
Du Pont Morand à la roseraie du Parc,... Rive gauche. 15 juin 2015

Consultez régulièrement ce site, de nouvelles balades sont programmées tout au long de l’année.

Cliquez sur leur titre pour en savoir plus !

1. Présentation

A quoi ressemblait Lyon, plusieurs millénaires avant les Romains ?

Des hommes fréquentaient déjà le site qui n’était qu’un marécage inhospitalier. Déjà 20.000 ans avant notre ère, des peuplades venues d’Europe du Nord vivaient au milieu des roseaux et eaux boueuses dans un pays couvert d’immenses forêts. A Lyon, une première implantation se fait au pied de la colline de la Croix Rousse et se nomme Condate (qui signifie confluent).

... La suite cette histoire de gaulois

Le centre ville actuel formait une grande île nommée CANABAE qui s’étendait jusqu’à Ainay. Au sud de cette île, il en existait plusieurs autres. Cet ensemble forme maintenant le quartier de Perrache. Sur la rive gauche du Rhône on pouvait voir un grand marécage, un immense "brotteau" composé de saules, de bouleaux et de taillis.

... La suite cette histoire de romains

Vous trouverez également ici un ensemble d’éléments bibliographiques vous permettant d’en savoir d’avantage sur notre ville !

Bonne lecture !!!

10. Lyon, zoom sur l’Hôtel de Ville

L’hôtel de Ville de Lyon, un des plus beaux de France, est vieux de plus de 400 ans. C’est le monument clef de la vie de la cité.

Déjà à l’époque gallo romaine, au temps de la splendeur de Lugdunum, un bâtiment nommé la CURIE était le lieu de réunions du Sénat, instance responsable des affaires publiques. Puis au Moyen Age, les Comtes, représentants des monarques, exerceront le pouvoir, concurrencés par les Evêques. Le Cœur de la cité était alors le groupe épiscopal. A Lyon, il était constitué de la cathédrale St Jean, des églises Ste Croix et St Etienne, d’un cloître, d’une manécanterie et de nombreuses maisons occupées par des chanoines. (dans le quartier du Vieux Lyon actuel ).

La MAISON COMMUNE fut ensuite le lieu du pouvoir des consuls et des échevins.

A Lyon, le Consulat qui s’était contenté de locaux inadaptés, siégeait à l’Hôtel de la Couronne (actuel musée de l’imprimerie).

En 1646, les consuls décidèrent la construction d’un Hôtel de Ville à Lyon. Ils voulaient un édifice susceptible de rivaliser avec celui de Paris et même de le dépasser. Ils choisirent un grand terrain disponible en limite d’agglomération, descendant en pente douce vers le Rhône. Les travaux de construction et de décoration vont durer 26 ans. L’hôtel de ville est terminé en 1672.

Mais deux ans plus tard un terrible incendie détruit une grande partie du bâtiment et ce n’est qu’en 1703 que les travaux de restauration seront terminés. Les bâtiments que nous pouvons voir aujourd’hui ont été agrandis notamment au 18ème siècle où on a supprimé les jardins de l’Hôtel de Ville pour bâtir l’Opéra. Depuis la place des Terreaux, le bâtiment à l’architecture majestueuse ressemble à un palais avec son imposant beffroi qui domine la place.

Avant la révolution française, seulement 4 échevins (conseillers municipaux) et un prévôt des marchands (Maire) s’occupaient des affaires de la ville. Maintenant, un Maire et 72 conseillers municipaux la dirigent.

L’hôtel de ville, c’est la mairie principale de la ville car à Lyon, chacun des neuf arrondissements possède également sa mairie.

C’est dans la salle du conseil municipal que se prennent les grandes décisions pour la commune.

Mais cette bâtisse au décor somptueux, est dotée de salons qui nous racontent à eux seuls toute l’histoire des lyonnais au fil des siècles : les grandes fêtes, les jugements et les exécutions, le passage des Rois et de l’empereur Napoléon 1er, … Tous ces salons accueillent régulièrement de grandes réunions ou réceptions.

Autour de la cour d’honneur, de nombreux espaces de travail sont dédiés aux agents municipaux. Plus de deux cent personnes y travaillent. Tableaux et sculptures rappellent les personnages qui ont marqué le développement de la ville. Et dans les sous sols de cette immense bâtisse subsistent encore des témoignages de la vie passée : cachots et oubliettes … mais aussi l’ancien puits qui alimentait les habitants du quartier.

100. Bibliographie

Lyon, au temps des Gaulois

- « Au temps des Gaulois » - Casterman - Collection Des enfants dans l’histoire (jeunes lecteurs)

- « Une ville au fil du temps - De la préhistoire à nos jours » -

Lyon, à la période gallo-romaine

- « Guide du Lyon gallo-romain » - Jean Burdy et André Pelletier - Editions lyonnaises d’art et d’histoire

- « Histoire de Lyon, de l’antiquité au Moyen Age » - André Pelletier et Jacques Rossiand - Editions Horvath

- « Il était une fois Lugdunum » - Bande dessinée jeunes lecteurs - André Pelletier, Jean Prost, Jean Delas - Editions Horvath Tirage limité - en prêt dans les bibliothèques de Lyon 3

- « Les romains et l’eau Fontaines, salles de bains, thermes, égouts, aqueducs » … Alain MALISSARD Realia / les Belles Lettres - 1994 en prêt dans les bibliothèques de Lyon

- « L’histoire du peuple romain » - découvertes junior Gallimard - Larousse (très jeunes lecteurs)

- Pour le plaisir ... « Astérix gladiateur » (pages 20.21.28.29. les thermes) (pages 34 à 46 les jeux du cirque)

- « Lyon, ville romaine et royale » - Daniel Bideau - Elie Bellier Editeur.

- « L’éclat de la Renaissance » - Bonjour l’Histoire - PEMF (jeunes lecteurs)

- « Le Vieux Lyon » - Pierre FAURE-BRAC - J.P. Huguet Editeur

- Site www.archives-lyon.fr (plans de Lyon de toutes les époques et Maires de Lyon)

- Site www.alyon.org, retrace l’historique de la Ville de Lyon.